05/01/2007

Le triangle rose, ...

 

triangles roses1 ... triste souvenir.
Dans l histoire de l'humanité et
c'était hier, le régime nazi était là
avec ses crimes et ses horreurs
contre des minorités.
L'homosexualité était une de ces minorités
et des dizaines de milliers de personnes
perdirent la vie
dans des conditions effroyables
(
www.triangles-roses.org).
Aujourd'hui, des régimes dans certains pays
pendent encore des homosexuels.

Pourtant, l'histoire est là
pour nous servir de leçon.
Mais l'homme ne regarde pas son passé
quand cela l'arrange bien et
l'histoire de l'humanité
est un perpetuel recommencement.
Le monde change vite.
Par période, les hommes vivent avec des fous
dont certains marquent l'histoire
avec des attrocités.
Il y en aura sans doute encore dans le futur.
Enfin non, je veux esperer et
rester optimiste.

Heureusement, on vit actuellement
dans notre petit coin du monde,
une période ou les homos sont tolérés.
Je ne vais pas dire accepter,
le mot est un peu trop fort et trop facile.
Il est vrai qu'on nous a donné des droits
comme le mariage, la transexsualité,
l'adoption pourtant tres peu demandée.
C'est tant mieux et il faut en profiter.
Je crois que notre génération et
les prochaines seront protégées.
Pour combien de générations ?
Je n en ai aucune idée et
la réponse est bien aléatoire.
Peut-être pour toujours ?
Je veux garder espoir.

Je ne suis pas militant et
je n'ai pas envie de le devenir.
Je n'ai pas le caractère pour cela.
Je n'ai pas envie de trop bousculer
le monde avec ma sexualité.
Il y a d'autres minorités qui ont besoin
aussi de lois et de meilleurs statuts de vie
pour des raisons aussi importantes
que la sexualité.
Par moment, je me dis qu'il faut
prendre du recul sur certaines
revendications et être un peu patient
pour ceux qui les attendent.

Je ne suis pas hétéro, je suis gay.
Ma sexualité est differente
mais le reste est le même.
Je suis dans une minorité, elle est tolérée.
C'est dèja magnifique.
Certaines réactions choquent encore et
il faut les combattre.
D'autres amusent et il faut en rire.
Les hétéros ne sont pas mes ennemis.
Chez les homos, il faut d'abord gagner
son premier combat.
Il faut d'abord se battre avec soi-même
pour s'accepter comme on est.
On est avant tout son premier ennemi.
Apres, la vie est plus simple.
Elle est plus belle.
C'est ce que j'essaie de vivre ...

image104

00:40 Écrit par _ Un gay | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gay, lien, nazi, homosexualite, minorite, photo